Premier point essentiel : dénouer les tensions de votre corps. Généralement, vous arrivez à une répétition de chorale après une journée de travail bien remplie. Vous avez accumulé pas mal de tensions. Etirez-vous et soupirez, c'est déjà un bon début.

Ensuite, vous pouvez faire l'exercice suivant : sans chaussures, les jambes écartées d'environ 90cm, penchez vous en avant, relâchez les bras, les épaules et la tête. Posez les mains sur le sol et fléchissez le genou droit, laissez l'épaule droite suivre le mouvement. Fléchissez maintenant le genou gauche de la même façon puis revenez à droite. Vérifiez que votre tête est bien pendante et continuez à vous balancer souplement d'un côté sur l'autre. Continuez aussi longtemps que le mouvement vous semble bienfaisant. Remontez en déroulant le dos lentement. Cet exercice étire la colonne vertébrale qui supporte toute la journée le poids de votre tête. Cette fois, c'est le poids de la tête qui permet l'étirement de la colonne vertébrale.

La position de la colonne vertébrale a une influence déterminante sur la façon dont vous chantez. Une colonne vertébrale mal positionnée empêche le système respiratoire de fonctionner librement.

Ne séchez pas la mise en voix, sauf si elle vous fait mal à la gorge ! La plupart des chefs de choeur suivent des formations en technique vocale qui leur donnent certaines compétences en la matière. Si vous avez l'impression que votre chef a une lacune sur ce point, glissez anonymement dans sa boîte aux lettres notre disque "Préparation au chant" ! (Ce disque n'est pas une mise en voix au sens traditionnel du terme. Il vous guide pour aborder le chant en souplesse, en tenant compte du corps tout entier. Cela vous permet d'exploiter au mieux votre potentiel vocal)

Quand vous chantez avec la chorale, n'essayez surtout pas de vous entendre. Fiez-vous aux sensations internes que vous procure votre voix. Exercez-vous, seul ou avec un professeur, à repérer les sensations qui correspondent à une bonne émission vocale. Mémorisez-les et essayez de vous y tenir quand vous chanterez avec le choeur.

Vous pouvez consulter sur ce site nos pages de répertoires commentés qui vous proposent des airs solistes pour tous niveaux et tous types de voix. Vous y trouverez  des exemples de partitions que vous pourriez travailler. Il est très important de  ne pas chanter uniquement avec le choeur.  

Surveillez votre posture
Cela ne veut pas dire qu'il faut vous raidir pour rester "bien droit". Asseyez-vous au bord de votre chaise, s'il ne faut pas vous raidir, il ne faut pas vous tasser non plus ! Basculez le bassin d'avant en arrière. Soupirez. Il suffit de bouger et de respirer profondément pour améliorer votre position.   Faites régulièrement des mouvements de détente au cours de la répétition. Vous n'êtes pas obligé de vous faire remarquer ! Des micros mouvements peuvent déjà vous apporter beaucoup.

Par exemple : roulez les épaules de façon presque imperceptible. Vous verrez que cela suffit généralement à provoquer un grand soupir. Etirez la colonne vertébrale, relâchez la mâchoire, détendez votre gorge.   Installez la respiration basse indispensable au chant Un exercice simple vous aidera à installer une inspiration correcte pour le chant : Levez très lentement les épaules en inspirant tout aussi lentement, puis baissez lentement les épaules en expirant. Vous constaterez que l'inspiration qui suit cet exercice part du ventre. C'est cette inspiration qui doit s'installer quand on chante, la fameuse inspiration abdominale des chanteurs !  

NE CHUCHOTEZ PAS
En chuchotant, vous faites passer beaucoup d'air sur vos cordes vocales. Cela les dessèche et vous vous fatiguez la voix plus vite. (Inutile d'ajouter que cela énerve le chef de choeur !)

Le week-end de répétition
Incontestablement un temps fort de la vie d'un choeur, ces journées de répétitions peuvent se révéler une dure épreuve pour les cordes vocales. Emportez avec vous un thermos d'eau chaude ; (j'en entends certains qui ricanent déjà !). Demandez au chef s'il est possible d'intégrer au week-end une ou deux séances de relaxation. Vous pourrez ainsi travailler mieux et plus longtemps. Suivez les conseils donnés au début de la page.

AVANT  UN  CONCERT              
Séance de relaxation (écoutez un cd de relaxation, vous trouverez une séance de relaxation sur notre cd "Préparation au chant")

Pas de bavardages, mettez le nez dans votre partition, elle a des choses à vous dire !  

Manger ou ne pas manger ? Vous pouvez manger si vous le souhaitez mais pas n'importe quoi. A éviter absolument : produits laitiers, fruits secs, bananes, produits très salés, plats trop lourds. Les pâtes sont une bonne solution. Que boire ? de l'eau chaude (le thé a des effets diurétiques et excitants peu souhaitables avant un concert ). L'eau chaude va vous hydrater, vous réconforter et décontracter votre gorge. Vous pensez que vous chantez mieux après un verre d'alcool ? En réalité, l'alcool modifie vos perceptions et peut vous faire croire que vous chantez mieux. C'est exactement comme au volant d'une voiture, votre sens des réalités s'émousse.

Exercice de concentration : Fermez la narine droite avec un doigt, inspirez sur quatre temps, gardez l'air sur deux temps, libérez la narine droite et fermez la narine gauche, expirez sur quatre temps, restez en apnée sur deux temps. Inspirez sur quatre temps par la narine gauche, gardez votre air sur deux temps etc....Vous pouvez faire cet exercice sept ou huit fois. C'est très austère mais pensez que le concert n'en sera que plus beau. Après le concert, vous pourrez faire la fête et manger ce qui vous fait plaisir !

Si ces conseils vous angoissent, un truc tout simple : ne les suivez pas !